Idée reçue n°9 : la grossesse et le sport !

Qui n’a jamais entendu « je suis enceinte donc il faut que j’évite le sport» ou encore «je ne vais plus à la salle de sport parce que j’attends un bébé» ?

Mesdames si votre grand mère ne faisait pas de sport pour «rester tranquille» lors de la grossesse. Aujourd’hui les autorités médicales savent que c’est l’inactivité physique que les femmes enceintes doivent craindre! Voici quelque exemple auxquelles s’exposent les femme qui ne font pas de sport:

  • Détérioration de la condition physique (essoufflement plus marqué, posture inconfortable etc…)
  • Fatigue plus intense -Gain de poids excessif (surtout pendants le 3éme trimestre)
  • Risque accrus de diabète gestationnelle, d’hypertension, de maux de dos
  • Plus grande difficulté à se remettre de l’accouchement

Quelques conseil sportifs:

Activez votre cœur…

Effectuez des exercices d’intensité faible ou moyenne qui font travailler le système cardiorespiratoire entre 50 et 70% de la FC ( fréquence cardiaque) environ entre 110 et 140 bpm (battements par minutes) ou entre 110 et 150 bpm si vous avez moins de 30 ans. Cette activités doit provoquer un léger essoufflement mais en aucun cas une fatigue excessive!

Renforcez vos muscles…

Faites des exercices de renforcement du plancher pelvien pour réduire le risque d’incontinence urinaire (ex: exercice de Kegel). Renforcez les muscles du dos, du ventre, des fesses et des bras, sans toutefois négliger ceux des cuisses et des épaules. Pour plus d’exercices demandez à votre coach!

Soyez assidue…

Si vous étiez physiquement active avant de devenir enceinte, continuez à être assidue. Si vous étiez sédentaire, allez-y progressivement – débutez avec des exercices de faible intensité – et attendez au deuxième trimestre de votre grossesse avant d’entreprendre des activités d’intensité moyenne.

On recommande de faire, aussi souvent que votre état vous le permet, une activité cardiorespiratoire de 30 minutes (ex. 1 à 4 fois par semaine) et des séances de musculation et d’étirement (ex. 1 à 3 fois par semaine). Au troisième trimestre, selon votre état, maintenez ou réduisez la fréquence et l’intensité des séances d’entraînement.
Parlez-en avec votre médecin à chaque visite médicale! En cas de saignement vaginaux, de contractions d’une fréquence de plus de 6 à 8h ou de douleurs abdominales inexplicables. Arrêtez l’exercice et allez consulter votre médecin!

PS: La cigarette et l’alcool sont strictement interdit lors de la grossesse sous peine d’altérer les fonctions vitales du bébé, voir cet article.

Loading Facebook Comments ...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *